2008

REUNIONS  (26.04.2008 au 24.04.2009)

Assemblée générale :  En version PDF

Rapport moral : En version PDF

Bilan financier : PAGE 1 - PAGE 2

Nouveaux adhérents : Néant

Elections : Néant

Page Flash  : Petits potins de l'année en fin de page

 

La dernière réunion de l'assemblée générale a eu lieu  le vendredi 25 Avril 2008 à  20 heures 30 à l'ancienne école de Digulleville.   

Flash de l'année 2008- 2009

 30 avril 2008

  •  Selon la gendarmerie qui nous a prévenus, les vols ont repris un peu partout sur le territoire. Dernièrement ce sont huit moteurs de bateaux qui ont été volés dans un  établissement de ST VAAST LA HOUGUE.

Donc prudence et  ouvrons l'oeil.


 

12 Août 2008 :  Message adressé aux adhérents par mail

 

Bien le bonsoir à tous

Ce jour à 11 h 30, j'ai rencontré les services de la DDE Maritime de Cherbourg au Caban qui procédaient au relevé des immatriculations des bateaux sur notre zone de mouillage.

D'un premier abord, il m'a été expliqué qu'ils relevaient les immatriculations pour les entrer dans leur outil informatique afin de comparer leur relevé avec la liste et le nombre des mouillages qui nous avait été accordé lors de la concession.

Il m'a été indiqué que nous devrons nous mettre en conformité avec les textes, à savoir :

a : Faire une demande de renouvellement ou de demande de la concession des mouillages groupés.

b : Faire une nouvelle demande dans le même temps pour fixer une chaîne pour les annexes.

Actuellement, ils instruisent la demande de concession pour l'association voisine du Douet du Marais. Avant de faire notre demande, ils attendent le résultat de cette instruction pour pouvoir étudier la nôtre. Il n'y a donc pas péril en la demeure.

L'accord de la concession nous imposera des contraintes que nous ne connaissons pas actuellement :

1 : Prévoir huit mouillages d'accueil (le quart des mouillages actuels) : A mon avis totalement inutiles car ils ne serviront jamais à moins que l'on les prête pour dépanner ceux qui sont sur la liste d'attente.

Selon eux on enlève huit adhérents ce qui pour moi est exclu,  soit il faut en créer le quart mais en en créant on augment le nombre de mouillages d'accueil puisque celui ci est fonction du quart. Il faudrait créer 10 nouveaux mouillages soit un  total de 45.

2 : Qui dit concession dit paiement de la redevance d'occupation du domaine maritime (60 Euros par mouillage) qu'il faudra répercuter sur notre cotisation qui passera donc à 80 Euros.

3 : Idem pour la chaîne car pour fixer la chaîne que ce soit deux blocs ou deux piquets il y a perception de la taxe d'occupation (60 € par plot).

Il s'agit donc pour notre association d'un  nouveau pas à franchir.  En ce qui nous concerne, si l'attribution de la concession est tributaire du respect du quart des mouillages d'accueil, devant la difficulté, il faudrait peut-être rendre propriétaire chaque adhérent de son mouillage actuel pour dégager l'association. Ceci obligerait chaque adhérent à faire une demande de mouillage individuel mais avec un redevance doublée (120 €)  et changer les statuts de l'association qui se transformerait en une sorte d'amicale d'usagers. Ce cas de figure ne plaît pas à la DDE car pour l'instant ils n'ont à gérer qu'un interlocuteur mais c'est une éventualité que l'on peut mettre dans la balance car ajouter 11 mouillages c'est quasi-impossible.

Ceci n'est qu'une réflexion de ma part pour faire suite à la conversation que j'ai eue avec ces agents de la DDE.

Je vous demande à tous les deux choses suivantes :

1 : Rapidement, me communiquer votre nom et numéro d'immatriculation de votre bateau afin que je le leur communique au plus vite.

2 : Me faire largement part de vos réflexions sur ce que je viens de vous exposer ci-dessus. Surtout n'hésitez pas.

Je vous remercie de m'a voir lu.

Je vous souhaite une bonne soirée.

Très cordialement

Jean-Charles.


16 Aout 2008 à 12 H 48 : Commentaire de Louis LETERRIER (Adhérent B3)

 

Comme souvent dans la vie entre deux maux, il faut choisir le moins pire. C'est pour ça que je suis pour l'imposition en mouillages groupés qui aurait l'avantage de conserver l'association en maintenant le règlement interne. J'ai bien peur que si nous passons en mouillage individuel, certains en profiteraient pour faire n'importe quoi et installeraient leur mouillage à l'endroit qu'ils auraient décidé (anarchie en vue).

 Maintenant, il faut savoir à quelles critères doivent répondre ces mouillages "visiteurs" ?, pour quel type de bateau ?, serions nous responsables si un gros bateau s'amarre sur un mouillage pas assez résistant ?

En plus s'agissant de mouillages extérieurs, c'est beaucoup plus de complications techniques pour mettre en place et pour entretenir.

 Concernant la chaîne des annexes, s'agit'il de la chaîne qui est au bord et sur laquelle 3 ou 4 adhérents attachent leurs annexes ? Si c'est celle la, soit on la supprime, soit ceux qui s'en servent souhaitent la garder et règlent les 120 euros.

 Malgré tout, restons calme car il faudra aussi que les ports "officiels" comme Omonville ou Port Racine se mettent aux normes. Aucun n'offre un quart de places aux visiteurs.

 Bonne journée et à +


REPONSE :

En ce qui concerne la chaîne des annexes, c'est celle qui se trouve en haut de la plage et non pas celle qui se trouve auprès de de la file A.

Effectivement,  pour nous il est préférable de rester tels que nous sommes. Les mouillages d'accueil doivent répondre aux mêmes normes que pour nos bateaux, c'est à dire jusqu'à 5,5 m dans la zone et plus au-delà de la digue immergée.

Bien sur nous serions responsables en cas d'avarie sur un mouillage d'accueil. D'autre part il faudra bien répercuter la redevance de ces mouillages sur les adhérents. (soit 11 mouillages d'accueil à 60 € égal : 660 € à diviser par 35 adhérents soit 18,87 € de plus, donc au final une cotisation totale de : 60 + 18 + 20 = 98 €

 Le décret s'applique aux zones de mouillages groupés et non aux ports reconnus comme Omonville ou Goury.


18 Aout 2008 à 18 H 28 : Commentaire de Jacques LAINE  (Adhérent A4)

 Bonjour Jean-Charles,
Cela veut dire que jusqu'alors on ne payait rien à la DDE Maritime pour mettre nos bateaux au mouillage? et que l'on passerait de 0 à 60 €
Par ailleurs, je vais prochainement t'adresser un courrier par la messagerie pour faire une demande pour passer de la ligne A vers la ligne B dès qu'il y aura des places disponibles car en A4 mon bateau est souvent hors de l'eau.
A+ Jacques


REPONSE :

On  a payé une  redevance de 1993 à 1998 car la concession  nous avait été accordée. Comme elle n'a pas été renouvelée en 1998 malgré nos demandes écrites effectuées tous les ans, les mouillages ne donnaient plus lieu à perception de la redevance pour l'occupation du domaine maritime depuis 1999.

Pour changer de mouillage,  s'inscrire sur la liste d'attente tenue par Jean LEROY.


20 Aout 2008 à 08 H 33 (Commentaire de Lucien LAROSE)

 Réflexions: chaîne d'annexes je pense qu'il faut la supprimer malgré les grands services qu'elle rend mais elle n'est utilisée que par quelques adhérents

mouillages d'accueil: dans l'anse St Martin il y a 3 associations si chacune mets 25% de places en mouillages d'accueil on se dirige vers une cinquantaine de mouillages disponibles dans l'anse St Martin. Il faut définir un nombre de place par secteur géographique et non pas par association.

Qui fournit et met en place ces mouillages cela responsabilise l'installateur en cas d'accident? est-ce qu'il y a cotisation pour ces mouillages imposés et inutiles

En cas d'accident vers qui le bateau de passage se retourne-t-il pour se faire dédommager? ( vers l'association ou vers la DDE)

Toutes ces modifications imposées par la DDE vont augmenter sérieusement les responsabilités des présidents d'associations .

Cordialement

Lucien


REPONSE :

La chaîne qui sert aux annexes en attente de marée n'est pas concernée. (Pour l'instant). 

Le nombre de places d'accueil fixé par le décret parle de la zone faisant l'objet de la concession et non d'une zone géographique. C'est totalement aberrant. Je pense qu'il faut refuser de marcher dans leur combine. D'accord pour légaliser la concession  en  faisant une demande mais refuser d'incorporer 25 %  de mouillages d'accueil. Ces mouillages d'accueil entraînent des frais de redevance élevés, du boulot pour la mise en place et l'entretien, et surtout des responsabilités en plus.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 26/02/2016

×